patanjali yoga sutra

Introduction à un texte fondateur du yoga : Les Yoga-Sūtra de Patanjali

Les Yoga-Sūtra de Patanjali est l’un de texte les plus ancien traitant du yoga de façon précise et intemporelle. Selon les spécialistes, il serait apparu plusieurs siècles avant notre ère ce qui montre les fondements très anciens du yoga.

C’est un formidable éclairage sur le fonctionnement de l’esprit humain. Il donne des outils de réflexion personnelle permettant de canaliser les activités du mental pour les orienter vers un état d’être débarrassé de toute souffrance.

Dans son introduction, Frans Moors dit qu’il « montre que la pratique du yoga peut modifier profondément le fonctionnement mental pour vivre en harmonie avec les autres et avec soi-même, permettant ainsi de progresser sur un chemin de spiritualité universelle ».

Dans cet écrit, Patanjali nous livre les clés du yoga qui se sont transmises de génération en génération de yogis depuis des siècles. Il les dépose dans les mains de tous les chercheurs sincères qui ont fait le choix de s’investir sur le chemin du Yoga-Sūtra. En cela, il s’agit d’un texte ouvert à tous (croyant ou non).

Le texte se présente sous la forme de 195 sūtra = aphorismes regroupés en quatre chapitres. La forme courte et concise de chaque aphorisme permet d’en découvrir l’enseignement de façon traditionnelle, c’est-à-dire par le chant.

L’étude de ce texte lie profondément l’enseignant et l’élève car chaque aphorisme, de par sa concision, demande un éclairage, un commentaire éclairé menant à la discussion et à l’échange. La saveur de chacun d’eux se raffine au fur et à mesure de l’étude et de leur expérimentation.

« Plus on médite les aphorismes, plus ils se révèlent ». Frans Moors

Chapitre I : Samādhi pādaḥ, sur l’absorption lumineuse

Patanjali y définit les grands principes du yoga : yoga, mental, démarche, absorption lumineuse …

Traditionnellement, ce chapitre n’est enseigné qu’aux personnes ayant déjà cheminées et dont le mental est apaisé

Chapitre II : Sādhana-pādaḥ, sur le cheminement

Patanjali y explique les étapes du cheminement, le travail préparatoire de purification. Il s’agit d’une démarche pratique qui s’adresse au chercheur dont le mental n’est pas encore apaisé.

Chapitre III : Vibhūti-pādaḥ, sur les développements spéciaux

Patanjali y développe les techniques de méditation profonde.

Il présente ici les fruits dont l’aspirant ayant maîtrisé les techniques de concentration peut bénéficier. Cependant, ces fruits ne doivent pas être le but de l’aspirant qui ne recherche que la clarté du discernement.

Chapitre IV : Kaivalya-pādaḥ, sur la libération

Patanjali y décrit les principes de la libération qu’est la délivrance ultime des causes de souffrance.

La vie de Patanjali est teintée de mystère que certaines histoires, légendes et traditions tentent d’expliquer.

Selon l’une d’elle, Patanjali serait apparu sous une forme à moitié humaine à moitié serpent sous l’invocation des prières de sages. Ces derniers s’étaient réunis alors que la Terre était plongée dans un profond chaos. En effet, les hommes qui y vivaient n’avaient pas les capacités de communiquer entre eux et se laissaient gouverner par une grande instabilité mentale.

Pat = celui qui est descendu

Anjali = dans les mains implorantes en forme de coupe

Communément, de nombreux cours de yoga commencent par une salutation chantée à Patanjali :

« yastyakvārūpamādyam prabhavati jagataḥ anekadhā anugrahāya

prakṣīṇakleśarāśiḥ viṣamaviṣadharaḥ anekavaktraḥ subhogī »

A celui qui abandonna sa forme première pour s’incarner dans ce monde, purifier les hommes nombreux et amenuiser leurs sources de souffrance.

Pour le poison, il possède des venins antidotes. De ses visages et capuchons multiples,

il fait naître la connaissance.

Il est le Seigneur d’une assemblée de serpents, toujours prêts à rencontrer ses moindres vœux, car il est éternel, détenteur de la lumière.

Puisse-t-il nous protéger lui qui est paisible et sans tache.

Il possède le yoga, il donne le yoga.

« yogena cittasya padena vācām
malam śarīrasya ca vaidyakena
yopākarottam pravaram munīnām
patañjalim prāñjalirānato’smi
ābāhu purusākāram
śankhacakrāsi dhārinam
sahasra śirasam śvetam
pranamāmi patañjalim »

Je salue Patanjali, le meilleur des sages, qui a donné :

Le yoga pour éliminer les imperfections du mental

La grammaire pour éliminer les imperfection du langage

La médecine pour éliminer les imperfections du corps

Je salue Patanjali, le meilleur des sages.

Découvrez nos cours de Yoga Féminins à Hendaye au Pays Basque !

Retour haut de page